Télégramme créatif

undefinedAxelle est passée par – STOP – m’a rappelé à l’ordre – STOP – a réveillé mes envies de peinture – STOP – pas le temps de tout faire – STOP – vous raconterai piscine demain – STOP – vais y retourner la semaine prochaine – STOP – bon signe 😉 Elle a vraiment bien fait ! J’ai été cherchée la fleur qui me plaisait à la jardinerie et j’ai attaqué le tableau avec tube à essai. Le résultat est déjà assez sympathique, je vous montre dès que j’ai fini… ce week-end je pense!

@L’alouette : j’ai repéré le maître nageur :-))

Tout et rien d’aujourd’hui et de demain…

 

undefinedCe soir ce sera un petit article car je viens d’apprendre que je vais enfin reprendre le sport. Demain midi je vais à la piscine! Et comme chacun le sait une fille avant d’aller se promener en maillot de bain, elle se doit de vérifier deux ou trois trucs : comme par exemple le fait que le maillot en question est toujours bien à sa taille, qu’elle a un gel douche et un shampoing disponibles pour mettre dans son sac… et quelques broutilles supplémentaires dont je vous épargnerai les détails… En quelques mots, je voulais vous dire que samedi je vais voir Pénélope à Nice! Oui j’ai l’impression de rêver mais c’est bien vrai, une parisienne qui descend dans le sud, c’est rare alors à ne surtout pas manquer!

Sinon ce matin je suis allée aux impôts, et chose extraordinaire j’ai obtenu du premier coup ce que je voulais. Je me voyais déjà vous écrire un truc du genre : “Après la sous préfecture, la CAF et le Crous, dans la série les administrations que du bonheur, j’ai testé pour vous aujourd’hui les impôts.”
Je pensais pouvoir vous raconter que encore une fois je suis tombée sur l’employée qui n’aime pas son boulot et qui sait si bien le faire sentir à tous ceux qui ont le malheur de s’adresser à elle. Ou sur celui qui préfère raconter des blagues à ses collègues plutôt que vous renseigner. En fait, je n’ai eu droit qu’à la fille de l’accueil qui en savait un peu moins que moi sur la procédure à suivre. Ensuite, 2 minutes d’attente et 4 minutes chrono dans le box numéro B.
Vu l’efficacité, j’ai profité de l’occasion pour passer aussi au Trésor Public. Là j’ai eu droit au rire le plus ridicule de la journée, mais en 10 minutes j’obtenais ma mensualisation et je prenais le chemin du boulot.

Franchement, je trouve cela décevant de ne même plus pouvoir bloguer mes aventures avec les administrations. Et en même temps rassurant, il y a dans tous secteurs des gens efficaces, il suffit de les trouver!

Dernier point : cette fois je sais, le verdict est tombé. Mes bottes sont définitivement finies! Je veux parler des noires bien sure, le cordonnier, très gentil au passage, m’a expliqué qu’il pouvait les coller mais que cela ne tiendrait pas du tout. Et comme ce sont des bottes chaussettes, il ne peut pas clouer la semelle. Snif, que vais-je mettre avec mes jupes noires?
Heureusement, il m’a donné un produit miracle pour mes autres bottes marron. Je teste dès que j’ai le temps et vous ferai un compte rendu.

Sur ce je vais m’occuper des broutilles…

Trop bonne trop *onne!

undefinedCe soir je suis d’humeur massacrante! Et tout ça pour un tout petit mail. L’histoire n’a rien de très important, cela n’allait certainement pas changer ma vie mais pourtant quand je l’ai reçu tout à l’heure, je me suis mise dans une colère monstre. La bouilloire était prête à exploser. Et puis peu à peu cette colère s’est transformée en déception…

Pour faire court, nous avons reçu une invitation pour un week-end d’enterrement de vie de couple d’anciens amis à Lui. Ce ne sont pas des gens que nous fréquentons beaucoup mais j’avoue que l’invitation au mariage et à ce week-end nous avait fait plaisir. La preuve que même si on se voit pas tous les jours on peut garder contact pour les grands évènements qui jalonnent nos vies. Quelle *onnerie oui!

Afin d’organiser ce week-end les témoins ont pris la liste des amis habitant dans la région et leur ont demandé leurs disponibilités pour 8 week-ends différents au mois d’avril et mai. Quand le tableau a été rempli, nous avons pu constater que sur 8 week-ends aucun ne permettait de satisfaire tout le monde. Ils ont alors décidé de laisser les mariés décidés. Après tout pourquoi pas, c’est les principaux intéressés.

Sauf que le week-end choisi a été le seul où nous, nous n’étions pas libres, pour cause de mariage en plus. Sur les 8 week-ends nous avions laissé le plus large choix, parmi les différentes personnes invitées nous étions ceux qui avaient le plus de week-ends disponibles! Mais les premiers éjectés c’est nous!

Par ailleurs, depuis 3 semaines que nous attendons que la date soit fixée nous avons expliqué à plusieurs personnes de notre famille et de nos amis (les vrais) que nous ne pouvions rien organisé d’autre tant que nous n’avons pas cette date.

A chaque fois c’est pareil j’essaie d’aider, d’arranger au maximum les choses, de ne pas m’imposer ni moi ni mes contraintes personnelles. Et à chaque fois s’il y a une seule personne qui se fait avoir c’est moi.

Ce n’est pas tant ce week-end qui m’importe, que le fait d’avoir toujours l’impression de subir les aléas des autres et de la vie.
J’ai souvent l’impression que nos vies sont identiques à des cours d’eau. Et si pour certain (souvent les mêmes d’ailleurs), cela ressemble plus à la Seine ou au Rhône (très calme avec beaucoup d’eau), pour moi ce serait plutôt le petit ruisseau de montagne jalonné de mille et un rochers. Rien ne peut être simple, tout se complique et plus j’essaie de prévoir, d’arranger, d’organiser plus le résultat sera catastrophique.

Et ce qui n’arrange rien mon caractère est tel que dès que le moindre petit truc sympa m’arrive, je m’emballe je dis ça y est c’est mon tour, enfin! Et Bing juste derrière se cachait un énorme chêne ayant largement atteint la majorité.

Au moins d’écrire tout ceci ici me permet de me défouler et va peut être me permettre de dormir cette nuit. Excusez-moi amis lecteurs de vous ennuyer avec des bêtises pareilles. Demain je trouverai quelque chose de plus drôle à vous raconter, comme ma visite aux impôts… cela risque d’être sympathique!

Si seulement de temps en temps je pouvais me ficher de ce qui se passe autour de moi et de ce qui va arriver demain…

SOS bottes en détresse!

Après toutes ces émotions liées à mes folles questions techniques, revenons à un sujet plus compréhensible pour tout le monde 😉 L’heure est grave les amis, je lance un SOS : bottes en détresse!

Mes lecteurs de la première heure doivent se souvenir, il y a quelques mois de cela, j’étais à la recherche des bottes de Potter. Quête désespérée pour une cause bien précise : absence de mollets.

Plusieurs mois se sont écoulées depuis, toues les collections hiver sont arrivées à leur fin, et même les soldes sont passés par là. Résultat je n’ai toujours pas trouvé mon bonheur. Tous mes essais ont été infructueux, je nage dans toutes les bottes ayant été en vente dans la région cette année. Oh je n’exagère presque pas, j’ai vraiment fait un très grand nombre de magasins, et j’ai à chaque fois essayé tous les modèles pouvant me plaire ou pas d’ailleurs. J’étais tellement désespérée que même les plus moches je tentais ma chance au cas ou ce soit la paire qui saille parfaitement à mes “non-mollets”.

Aucune paire de bottes n’est donc venue repeupler mon placard à chaussures. Bon je me suis consolée avec quelques paires de chaussures, mais là n’est pas le sujet du jour.

Si je cherchais une nouvelle paire de bottes noires, c’était pour remplacer celles que j’ai actuellement, d’une part car ne me plaisent plus autant qu’avant, ce sont des bottes chaussettes et moi j’en voudrais avec une fermeture sur le côté. D’autre part parce qu’elles commençaient à se fatiguer.
Je les voudrais noires car ma quête un peu moins désespérée de l’an dernier était des bottes marron.

bottes_noires.png Donc aujourd’hui dans mon placard j’ai : des bottes chaussettes noires fatiguées et des bottes marron.

Face au constat que je ne trouverai pas de nouvelles bottes cette année, je m’étais résignée, et continuais à enfiler mes chaussettes de temps en temps ou mes bottes marrons, avec mes jupes toujours.
Mais en ce mois de février qui devrait me permettre de remettre de plus en plus souvent mes bottes, j’ai fait l’amer constat que d’une les bottes chaussettes noires étaient vraiment très fatiguées. La semelle se décolle complètement au niveau du talon. Je vous laisse juger du désastre.

bottes_marron.png De deux, les bottes en cuir marron pour cause d’entretien pas vraiment en règle, se craquellent de partout. Viser l’état du cuir! Vu le prix que je les ai payées cette découverte m’énerve beaucoup!

Je crois que le cordonnier va devenir mon ami, après mes sacs, mes chaussures à talons abîmés, c’est au tour des bottes. Il semblerait qu’il ait un produit miracle pour réparer le cuir! J’espère que ce n’est pas des histoires, parce que sinon… bah sinon je sais pas!
Dans le même temps je lui demanderai de recoller cette semelle capricieuse.

Vous croyez que je peux abuser et lui amener aussi ma ceinture en cuir. Oui parce que la loi des séries fait que j’ai aussi un problème de ceinture. Ce qui d’ailleurs et beaucoup plus embêtant que le reste, j’ai peur de perdre mon pantalon en public! L’autre matin en l’enfilant j’ai peut être tiré un peu fort, mais toujours est-il que la boucle m’est restée entre le main en 4 morceaux. La poisse!
Cela se remplace une boucle de ceinture? Je me demande s’il ne va pas me prendre pour une folle le cordonnier?

PS : Aujourd’hui je commence par la fin !

Puisqu’on est dans le sujet continuons dans les billets gnangnan, fleur bleue et l’amour c’est trop beau! Je sors à peine du cinéma et j’ai les yeux tout bouffis comme si j’avais pleuré pendant deux heures. Ah oui c’est justement ça, j’ai pleuré pendant 2h06. Mais ce film il est trop bien, courez vite le voir! PS-I-Love-You-Posters.jpg

Là je suis sure que j’ai déjà perdu la moitié de mon lectorat : elle est complètement folle cette fille, elle pleure pendant tout le film et elle te dit qu’il est trop bien! Complètement barge…

Oui mais j’assume! Donc je sors du cinéma où j’ai traîné Lui pour voir un film de fille avec un grand F. J’ai nommé: “PS: I love you”.
C’est la nouvelle comédie romantique du moment, mais alors qu’est ce que c’est triste, et drôle aussi! Bon je dois avouer que je suis très bon public et que je pleure aussi quand le père de Simba meurt dans “Le Roi Lion“. Alors forcement là vu que le héro il meurt dès le premier quart d’heure de film, il était impossible que je ne sorte pas la boîte de kleenex.

En fait, Holly et Jerry sont mariés et heureux ensemble. Certes ils ne roulent pas sur l’or, n’ont pas l’appartement de leurs rêves ni même d’enfants, mais leur vie leur convient parfaitement. Sauf que Jerry a une tumeur au cerveau et décède. Mais avant de partir il a mis en place tout un plan pour que Holly continue de vivre, même sans lui.
Il lui fait parvenir des lettres à chaque étapes importantes : sortir, vider son armoire, trouver le bon job. De lettre en lettre, d’étape en étape, elle retrouve goût à la vie.

C’est beau, c’est émouvant. C’est drôle aussi! Les acteurs sont attachants et nous ressemblent tellement. Mention spéciale à la scène de ménage au tout début du film, j’aurais cru nous reconnaître. Les mots qu’elle prononce j’aurais pu les dire, sa réaction à lui, Lui aurait pu l’avoir. L’histoire est vivante et captivante. C’est un fabuleux mélange de plein de sentiments : tendresse, amour, joie, peine, tristesse, amitié…

J’aime bien, que dis-je : j’adore ce film! Si vous ne l’avez pas encore vu courrez vite le voir avant qu’il ne quitte nos écrans…

10 minutes plus tard…
Bon, j’ai honte mais voilà, en fouillant un peu le web pour vous dénicher l’affiche du film, je viens de me rendre compte que je connaissais déjà cette histoire! Ce film est en fait adapté d’un livre. Et ce livre il se trouve qu’à une époque pas si lointaine où j’avais envie de progresser dans la langue de Shakespeare, une amie me l’a prêté. Il était soit disant simple pour une première lecture en anglais. Je me souviens maintenant que j’ai ce livre sous les yeux (oui depuis je ne l’ai pas rendu ce livre, pas bien!), avoir déjà à l’époque beaucoup accroché sur l’histoire. Mais les aléas de la vie ne m’incitant pas à poursuivre mes efforts en anglais à ce moment-là, je m’étais arrêtée assez vite, découragée.

Pourquoi ne pas reprendre cette lecture maintenant que j’ai fini Little Jack (là aussi j’ai pleuré. Décidément c’est la série en ce moment!) ?

PS : Je viens de découvrir avec effroi que Lui n’a jamais vu le Roi Lion! Je vérifie toujours mes sources avant de dire une bêtise parce que j’ai vu chez elle ce que ça pouvait donner. Sauf que Lui et moi on n’a pas toujours les mêmes références, du coup je fais régulièrement des découvertes extraordinaires. Et ce soir, la découverte est qu’il n’a pas vu le Roi Lion! Il faut que je remédie à ça très vite!

Saint Valentin pour ou contre?

ciel.jpgPas d’article pour la Saint Valentin : normal pour une fois nous avions tous les deux coupés nos ordinateurs. Oui parce que comment dire quand on en vient à discuter par msn d’une pièce à l’autre de l’appartement, c’est peut être bien qu’il est temps de reprendre contact avec la réalité. Une soirée Saint Valentin chez nous c’est donc sans ordinateur, ni console de jeux. C’est tout de même une petite bouteille de champagne et un repas ni très recherché, ni très compliqué, mais préparé à deux. C’est aussi quelques notes de musique jouées pour Lui (et en même temps j’ai révisé pour samedi !). La saint Valentin c’est aussi un cadeau chacun parce qu’il n’y a jamais de mauvaise occasion pour se faire des cadeaux. Et puis voilà! Une soirée tranquille à la maison, rien d’extraordinaire, juste une soirée à deux.

La Saint Valentin, il y a ceux qui sont contre, qui ne voient que le côté commercial. Et il y a ceux qui sont pour et qui sortent tout le grand le grand jeu cadeau, restaurant et petits mots doux.

Personnellement, je ne suis d’accord avec aucun de ces deux extrêmes. Je suis plutôt d’accord avec le fait que l’on peut se dire je t’aime tous les jours de l’année et que l’on n’a pas besoin d’une date précise pour cela. Mais je ne vois aucune raison de refuser le cadeau que Lui me fait ce jour-là.

Quelques jours plus tôt, nous avons abordé le sujet au cours d’une des nombreuses pauses café au boulot. J’aurais dû me douter mais moi fleur bleue ignorante, je me disais que tous ses jeunes hommes mariés devaient probablement fêter d’une manière ou d’une autre la Saint Valentin. Premier indice qui aurait dû me mettre la puce à l’oreille, c’est le seul célibataire du groupe qui lança le sujet. Deuxième indice : les rires explosifs des autres, et tous en coeur s’il vous plait.
La conclusion fut la suivante : si l’un d’entre eux tentait le moindre geste aimable ce jour-là, la réponse de leur femme respective serait “tu as quelque chose à me demander, à te faire pardonner?”
Comment ces femmes peuvent-elles en être arriver à préférer ne surtout pas entendre parler du moindre cadeau ou geste aimable ce jour-là? Comment eux peuvent-ils se dire qu’aucun cadeau ne serait apprécié sans suspicion? Ont-ils toujours fonctionnés avec un tel mode d’emploi ou bien est ce les années qui ont abouties à ces conclusions?

Je n’ai pas tenté de m’aventurer sur ce terrain glissant pour essayer de comprendre, d’obtenir des réponses à mes questions. Ils étaient déjà tous partis sur le thème des blagues très macho, “moi homme toi femme, nous pas pouvoir communiquer.”

Cependant, je me pose la question suivante : si l’année n’était pas marquée par toutes ses dates anniversaire, fête, Saint Valentin, Noël… quand est ce que l’on se ferait des cadeaux?
Non parce que ceux qui prétendent qu’ils préfèrent faire des cadeaux sans raison, je suis sûre que leurs cadeaux spontanés sont plus rares que toutes ses dates. Et moi les cadeaux j’aime beaucoup, autant en faire qu’en recevoir, alors autant marquer tous les évènements y compris la Saint Valentin.
Bon il y a aussi ceux qui ne font jamais de cadeau mais alors là, je ne veux même pas y penser. Dans le pire des cas je me fais des cadeau à moi-même! 😉

La guerre des moutons

_250visuel-jeux.jpgReprenons ce soir la rubrique jeux de ce blog. Tout d’abord, à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 17 février a lieu, le Festival International des Jeux. C’est là que chaque année, je découvre de nouveaux jeux plus sympathiques les uns que les autres. Alors à tout ceux qui ne savent pas quoi faire ce week-end, et qui habitent dans la région (c’est beaucoup plus simple) allez faire un tour au palais des festivals et des congrès de Cannes.

L’année dernière j’ai découvert entre autre “La guerre des Moutons“. Ce jeu se joue de 2 à 4 joueurs. Chaque joueur tire au hasard une couleur de mouton, qu’il garde secrète le plus longtemps possible. Le but est de construire le plus grand pré de moutons de sa couleur.
Chacun pose un petit carton représentant des moutons, le village ou la forêt sur la table, un peu comme au domino.

Pas très simple d’expliquer tout ça alors une petite photo sera plus claire.

gdm1.png gdm2.png

Les joueurs doivent agrandir au maximum leur pré tout en essayant d’arrêter les autres dans leur progression. Pour celà, il y a la forêt dans laquelle rode les loups! Attention si tu n’as pas de chasseur sous la main, ton pré ne compte plus, car tous les moutons vont se faire dévorer.

Nous jouons souvent à ce petit jeu avec Lui. C’est un des rares jeux que nous avons auquel nous pouvons jouer facilement à deux. Nous aimons beaucoup ce jeu car il permet d’alier stratégie et réflexion.

Bon en général, ma stratégie préférée est de soudoyé Lui pour pouvoir gagner. Je lui pique ces jetons, lui demande de m’aider s’il me manque un carton que lui a. Et je finis par lui demander de ne pas me mettre de loup car je n’ai pas les chasseurs. Mais pour avoir jouer de vraie partie à 4, ce jeu peut être très drôle. Il est accessible pour les enfants à partir de 7 ans et une partie dure environ une demi heure. Le jeu familial par excellence!

Enfin, pour pimenter un peu le jeu il existe des variantes disponibles sur ce site. Dans ce cas là, on introduit un nouvel élément : la météo. Avec deux dés à 10 faces, on définit le temps qu’il fait et les actions à mener par rapport au résultat des dés. La variante rend le jeu vraiment plus intéressant.

Bon je commence à être à cour d’idée pour cette rubrique, alors je vais chercher des nouveautés au Festival International des Jeux de Cannes, ce week-end!

Histoire de tag

Aujourd’hui est un grand jour : le jour où j’entre dans le grand monde des blogueurs tagués. Prenez immédiatement un calendrier et dessinez une jolie croix rouge sur la date de ce jour! Bon pour certains de mes lecteurs qui ne comprennent pas bien de quoi je parle, je vais m’expliquer. Il existe des codes et des jeux parmi les blogueurs, dont les patates chaudes ou tags. Le principe est simple : tu réponds à la question posée et tu refiles la patate aux blogueurs suivants. (Tiens ça me rappelle un jeu de société très sympathique je vous en parle bientôt dans la rubrique Mes Jeux)

Donc aujourd’hui j’ai reçu ma première patate de la part de L’alouette. Merci miss d’avoir penser à moi, c’est avec plaisir que je vais me soumettre aux règles du jeu que voici :

Les règles du jeu :

* Mettre le lien de la personne qui vous tag

* Mettre les règlements sur votre blog

* Mentionner six choses/habitudes/tics non importants sur vous-même

* Taguer six personnes à la fin de votre billet en mettant leurs liens

* Aller avertir directement sur leurs blogs les personnes taguées Et donc voici mes six choses, habitudes, tics avouables (oui parce que certaines ne sont pas avouables alors je les garde pour moi 😉 ):

* Je possède un habit de lumière, ou plus précisément une tenue du soir très particulière. En fait je suis un peu frileuse (oui même dans le sud) alors le soir, en rentrant je me glisse dans un sac de couchage que je ne quitte que pour rejoindre ma couette. Vous vous demandez peut être comment je fais pour me déplacer dans l’appartement, et bien visualisez une course en sacs ou bien un kangourou et vous aurez un aperçu de ce que cela peut donner.

* Au moment d’aller se coucher, je veux toujours être la première couchée (peut être bien pour ne pas éteindre la lumière ou fermer la porte mais ce n’est pas certain…) et la dernière levée. Mon manque de sommeil permanent m’empêche d’autoriser Lui à dormir plus que moi. Oui je suis ignoble parfois…

* Je suis complètement droguée au Coca, j’en bois tous les jours, et si je n’en ai pas, par exemple quand je suis en vacances chez des amis ou de la famille, je suis limite en grand manque.

* Pour m’endormir dans de bonnes conditions, j’ai besoin de ma petite histoire comme les enfants. Sauf que c’est moi qui parle et que le sujet est toujours le même : ma minette.

* Quand quelqu’un arrive à l’improviste chez moi, que je n’ai pas le temps de faire le ménage. Je prends juste le temps de mettre une dose de javel dans les toilettes, avant d’ouvrir la porte d’entrée. Ce n’est pas grave si il y a du bordel partout du moment que mes toilettes sont propres.

* Chaque matin en bonne geekette que je suis, après la douche et avant le petit déjeuner j’allume mon ordinateur pour relever mes mails, vérifier les éventuels nouveaux commentaires sur mon blog… Le week-end c’est pire je le fais en tout premier, les yeux à peine ouverts.

Bon maintenant je dois passer le relais. Sauf que beaucoup de monde l’a déjà eu cette patate là. Alors je ne vais tagué que Miss Boulette, et je laisse mes commentaires ouverts à toutes personnes souhaitant avouer ses pires habitudes ou tics!

Envie de vacances!

caribou.pngDepuis quelques jours je pense de plus en plus aux vacances. Certes je suis encore loin de pouvoir les prendre mais il n’est jamais trop tôt pour les préparer. Alors histoire de me donner du courage au travail, je commence à penser à la destination, à réfléchir aux dispositions et autres tracasseries administratives nécessaires pour ce voyage. L’année dernière nous avions privilégié l’Europe pour la simple et bonne raison que je n’ai pas de passeport. Je n’ai jamais eu besoin jusque-là de le faire faire, aucune occasion de partir à l’autre bout du monde. J’avais bien l’intention de m’en occuper, mais comme souvent on se dit que demain le jour se lèvera aussi et qu’il sera toujours temps d’agir. Les jours et les semaines passant, au mois de juillet je n’avais toujours pas de passeport. Alors nous nous sommes décidés pour Majorque. Soleil, dépaysement et pays étranger : nous avions tout ce qui nous semblait nécessaire.

La seule chose qui nous a manqué était peut être quelques mots d’espagnol!

Face à ce constat, nous avons décidé que l’on ne nous y reprendrait pas de suite. Nous parlons français (facile!) et anglais. D’ailleurs nous ne pouvons que progresser avec la langue de shakespeare. Alors autant choisir une destination anglophone. Certains vont me répondre que l’on parle anglais dans le monde entier. Et bien peut être que l’on peut trouver quelques personnes connaissant quelques mots d’anglais dans tous les pays du monde, mais personnellement je n’ai pas vraiment envie de passer mes vacances à chercher l’interlocuteur qui comprendra ce que je raconte.

Après avoir discuter des différentes possibilités qui s’offraient à nous, nous avons choisi le Canada. J’ai bien envie de voir les caribous!

Seulement pour l’instant, c’est à peu de chose près tout ce que nous avons décidé. J’aimerais pouvoir faire un circuit pour voir un maximum de paysages et de villes de ce si beau pays. D’un autre coté, je ne veux pas du tout prendre de voyage organisé. Nous avons testé les visites organisées à Majorque, et il est certain que ce n’est pas le mode de voyage qui nous convient.

Alors je lance un appel : connaissez-vous les choses à voir absolument ou au contraire à éviter au Canada et au Québec. Avez-vous des bons plans pour se loger, auberges de jeunesse, petits hôtels… des adresses d’endroits à visiter, des restaurants pour bien manger… Enfin tout ce que vous savez pourrait nous être utile. Je sais bien qu’Internet regorge d’infos mais je n’ai pas eu le temps pour l’instant d’y plonger le nez. Autant commencer par ici, ensuite j’investiguerai plus loin…

Bon et cette fois je ne vais pas m’y prendre au dernier moment. Au programme des jours à venir, je vais faire des photos d’identité de 35mm*45mm (je vais encore avoir une tête horrible là dessus je le sens bien… mais bon c’est pour la bonne cause) Ensuite j’irai acheter le timbre fiscal de 60 euros et enfin je fonce à la mairie demander mon passeport.

Recette d’une journée de ski réussie

ski_moi.pngIngrédients : – deux individus soit Lui et moi
– un réveil
– 4 chaussures de ski et 4 bâtons loués
– une paire de skis louée pour les grands qui savent skier
– une paire de snow blade déchaussables toujours loués pour moi qui ne sait pas vraiment skier
– un grand soleil
– et de la neige!

Vous voyez nous ne sommes pas très difficiles, si nous avons l’équipement, le soleil et la neige, nous sommes heureux!

Régler le réveil tôt le matin. Faire lever les individus à la seconde sonnerie du réveil (oui il ne faut pas abuser non plus nous sommes dimanche!). Petit tour sous la douche pour finir de les réveiller, petit déjeuner obligatoire car il faut prendre des forces. Et hop en voiture direction la station familiale de Gréolière les neiges.

Arriver à la station, trouver le premier magasin de location pour louer chaussures, bâtons, ski et snow blade. Attention les snow blade doivent absolument être déchaussables! Je tiens à mes genoux moi. Se ruer ensuite sur les caisses pour obtenir le passe indispensable : j’ai nommé le forfait journalier avec assurance! Oui là encore c’est indispensable, on ne sait jamais.

Habiller les individus, combinaison, bonnet, gants, chaussettes, chaussures! Direction le téléski, plus communément appelé tir fesse! Chausser les skis. Et c’est parti pour de folles descentes… de pistes vertes pour commencer!

Retirer tout autre individu venant traverser la trajectoire de vos individus. Vider les files d’attente aux téléskis et télésièges. Proposer aux deux individus au bout de quelques descentes, le niveau supérieur : les pistes bleues!
Le soleil brille et chauffe : les quelques plaques de verglas disparaissent rapidement. La neige devient vraiment agréable à skier. Les descentes se succèdent pour le plus grand plaisir des individus. Ils tenteront même de prendre le téléski difficile! (sous entendu très raide et long).

Ne pas oublier de nourrir les individus en début d’après midi. Face au monde de plus en plus présent et de plus en plus dangereux sur les pistes, les individus décideront de partir dès le milieu d’après midi. Rendre les skis au magasin et reprendre la route au plus vite.
De retour à la maison, un bain aurait été le bienvenu mais malheureusement, nous n’avons plus de baignoire depuis que nous avons déménagé. Une bonne douche fera donc office de relaxation.

Journée vraiment exquise, tant que nous étions quasi les seuls sur les pistes. Et au final, le fait d’être rentrés tôt nous permet de nous reposer avant d’attaquer une nouvelle semaine de boulot.
Ah oui et sinon j’ai quand même réalisé quelques belles chutes, mais pas tant que ça. Et j’ai pris quelques couleurs sur le visage, genre rosé tirant vers le rouge. On ne pourra pas me dire demain matin que j’ai mauvaise mine!